S.

30 juin 2017

Auteur : J.J. Abrams & Doug Dorst
Genre : Aventure
Edition : Edition Michel Lafon
Pages : 473 pages
Parution : 04 février 2014

Résumé :
Straka est le nom de l’écrivain le plus énigmatique du XXe siècle. Auteur de dix ouvrages sombres et scandaleux, il aurait trouvé la mort en 1946, sans que nul n’ait jamais découvert son identité. D’aucuns pensent qu’il est lié au déclenchement de la Première Guerre mondiale, d’autres, qu’il est le nom derrière lequel se cache une sinistre société secrète ; quelques originaux disent même qu’il s’agit de l’esprit d’une nonne martyre s’exprimant par l’intermédiaire d’une fillette de 9 ans ! Éric, doctorant en lettres fasciné par cet auteur, tente de percer son mystère. Pourtant, seul, il piétine. Ce n’est qu’en retrouvant la copie égarée du dernier ouvrage de Straka, Le Bateau de Thésée, annoté par Jennifer, une autre étudiante, qu’il avance dans son enquête. La jeune fille a un esprit plus audacieux que le sien, et ses théories farfelues pourraient bien être plus proches de la vérité que les siennes. Travaillant de concert, les deux étudiants sont désormais tout près de découvrir l’identité de Straka. Un secret qui a pourtant défié le monde pendant près d’un siècle. Et certains sont prêts à tout pour le préserver… jusqu’à faire couler le sang. LA VERITE N’A PAS DE PRIX

Mon avis :
J’ai acheté ce livre lors d’une vente privée Michel Lafon en décembre. La première chose qui m’a attiré c’est le nom de J.J. Abrams. J’aime beaucoup ce qu’il fait au cinéma, j’étais curieuse de découvrir ce qu’il avait créé pour ce livre. La deuxième chose c’est l’objet livre. J’aime quand mes livres sont jolis, même si ce n’est pas le critère le plus important pour moi, c’est un bonus sympa. La, le livre est magnifique et sera du plus bel effet dans la bibliothèque.

Ce livre a un synopsis ultra compliqué à expliquer, car il y a une histoire dans l’histoire. Je m’explique, On a le roman de Straka, Le Bateau de Thésée, un auteur anonyme tchèque. Deux étudiants vont chercher à savoir qui est réellement Straka, ainsi que retracer son passé. On va suivre leurs péripéties avec des notes dans le roman. Autant vous dire qu’il y a une grande partie du roman fictif de Straka auquel je n’ai rien compris (surtout le début). Il est assez contemplatif puis au bout des trois-quarts du roman environ, l’action débute réellement et le roman deviens plus facile à lire. Néanmoins, ce qu’il m’a tenu en haleine, c’est les aventures des deux étudiants qui annote le livre. Bien qu’il soit compliqué de s’y retrouvé car il y a juste des couleurs d’annotations différentes pour différencier la chronologie des notes. Au début, j’étais un peu perdue mais on comprend très vite ce qu’il s’est passé en premier, puis les actions successives. C’est une lecture que j’ai trouvé difficile et longue (on a deux romans en un !) mais passionnante. J’ai carrément été embarquée par les personnages, les liens qu’ils vont créer autour d’un auteur et d’un livre, autour d’une passion commune. La mise en page est géniale, les notes font réelles, parfois elle passe dans le texte, on a l’impression que le livre a réellement été annoté.

Dans le roman fictif de Straka, on rencontre un homme qui a perdu la mémoire et qui va tout faire pour retrouver qui il est.  Il va rencontrer d’autre personnages, tous plus bizarres les uns que les autres. Straka est lui aussi un personnage du roman, car on va découvrir sa vie, et sa possible identité avec Eric et Jennifer, les étudiants qui cherchent la vérité. On va apprendre que d’autres personnes gravitent autour de cet auteur comme le traducteur de ses romans. Durant tout le roman, on va connaitre des personnages qui pourraient Straka et on va découvrir leur passé et leurs secrets. Puis il a Eric et Jennifer, les deux étudiants qui vont mener une enquête afin de découvrir qui est Straka. Eric est un thésard qui a passé 10 ans à étudier cet auteur mystérieux. Alors qu’il peine à finir sa thèse, Jennifer va retrouver son exemplaire du Bateau de Thésée et va lui donner son avis en annotant le livre à son tour. S’en suit un dialogue entre les deux personnages dans le livre, qui vont apprendre à se connaitre. On peut voir un parallèle entre les étudiants et Straka et VXC, le traducteur de ces romans. J’ai beaucoup aimé l’évolution d’Éric et de Jennifer. Ils vont tous remettre en question lors de cette quête, leur futur, leurs décisions, leurs relations sociales… J’adorerai pouvoir converser avec quelqu’un au travers d’un livre, même si annoter un livre est un sacrilège pour moi (sauf les livre de cours peut-être).


Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce livre, qui est complexe à appréhender dans un premier temps. Mais après un certain temps je me suis retrouvée happée dans les aventures des personnages. C’est un bon thriller, très original. Il donne une expérience de lecture qu’on ne retrouve pas souvent, et pour cela je le conseille fortement.

✴✴✴✴

Big Game

28 juin 2017

Auteur : Dan Smith
Genre : Aventure
Edition : Michel Lafon
Pages : 281 pages
Parution : 28 mai 2015

Résumé :
Comme tous les garçons de son village, et ce depuis des générations, Oskari est envoyé dans la forêt vivre le rite d’initiation qui fera de lui un homme à la veille de ses 13 ans. Sa mission : chasser un animal sauvage. Peu habile, Oskari est la risée des autres adolescents. Livré à lui-même en plein coeur de la forêt boréale, il s’apprête à rentrer bredouille, lorsqu’un avion explose sous ses yeux. Près du lieu de l’accident, il découvre une capsule de sauvetage où ne se trouve rien de moins que le président des Etats-Unis ! Oskari est alors investi d’une toute nouvelle mission : sauver l’homme le plus puissant au monde des terroristes qui le pourchassent. Une aventure hors du commun qui sera pour lui l’occasion de découvrir la véritable signification du mot "courage".

Mon avis :
J’ai acheté ce livre sur une vente privée Michel Lafon en décembre. J’ai pris ce livre car il parle d’un récit d’apprentissage d’un jeune garçon qui va devoir sauve le président des Etats-Unis. J’ai beaucoup aimé ce roman qui se lit rapidement.

On commence le livre par un rite de passage que doit passer Oskari, 13 ans. Il doit chasser un animal sauvage dans la montagne près de son village, malheureusement, la chasse n’est pas son point fort. Alors qu’il se rend compte qu’il est loin d’attraper un animal, un avion va se scratcher près de lui. Le président des Etats-Unis va en sortir. Va s’en suivre une course poursuite dans la forêt, où Oskari va découvrir sa réelle force. J’ai beaucoup aimé ce roman, où on découvre une région peu connue du nord. Le récit est haletant, les personnages l’ont pas le temps de se reposer, ils doivent échapper à leurs poursuivants. J’ai beaucoup aimé la fin, mais il y a une ou deux questions qui sont restées en suspens selon moi.

Oskari est un adolescent, qui à la veille de son anniversaire, va devoir accomplir le rite de passage pour devenir un homme. Mais Oskari n’est pas doué pour la chasse, car il a du mal à tendre l’arc pour tuer l’animal selon la tradition. Il va se découvrir pendant cette aventure. On va le voir évoluer et se rendre compte que si la chasse n’est pas quelque chose dans lequel il excelle, il a d’autres capacités très utiles dans la forêt. Le président des Etats-Unis atterrir dans la forêt boréale, après que son avion se soit écraser. L’auteur met en avant le fait que le président est complétement perdu dans un univers qu’il ne connait pas. Il va devoir faire confiance à un gamin de 13 ans, et il doute à plusieurs reprises. J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, qui se complètent parfaitement. Mais les personnages secondaires, notamment les poursuivants ne sont pas très développés. On peut voir par-là que c’est un récit jeunesse, les personnages importants sont bien développés pour se sentir proche d’eux, tandis que les autres personnages sont plus là pour rendre l’environnement plus familier.

Pour conclure, c’est une bonne histoire, qui se lit très facilement. J’ai beaucoup aimé découvrir une culture différente et rencontrer les personnages. Je le conseille aux collégiens pour en apprendre un peu plus sur le monde. Le livre est basé sur un film, que je vais certainement regarder.

✴✴✴✴

Morsure

27 juin 2017

Auteur : Nick Louth
Genre : Thriller
Edition : Michel Lafon
Pages : 396 pages
Parution : 04 juin 2015

Résumé :
« Les maladies qui tuent dix millions de pauvres par an ne m’intéressent pas, déclara le directeur de la compagnie. Trouve-moi un truc qui tue dix mille riches par an et on en reparle. »

Erica Stroud-Jones, jeune et brillante spécialiste des maladies tropicales, doit présenter les résultats de ses travaux lors d’une conférence aux Pays-Bas ; une découverte qui pourrait révolutionner la lutte contre la malaria et sauver des millions de vies. Mais à la veille de son intervention, elle disparaît, son ordinateur portable avec elle. Alors qu’un virus inconnu se répand soudain parmi les participants au congrès, Max, le compagnon d’Erica, se lance dans une course contre la montre. Il sait que s’il ne la retrouve pas, le monde devra faire face à une terrifiante pandémie…

Mon avis :
J’ai acheté ce livre sur une vente privée Michel Lafon en décembre. Les maladies tropicales m’intéressent car elles paraissent lointaines pour nous, citoyens occidentaux. Et pourtant, elles tuent des millions de personnes qui ne peuvent pas acheter de quoi se protéger et encore moins de quoi les aider à guérir. Le paludisme fait partie de ses maladies. Je voulais savoir comment l’auteur allait traiter le sujet. En plus, c’est un thriller, donc tout pour me plaire.

Dans ce roman, l’intrigue est assez basique. Une jeune femme qui disparaît alors qu’elle allait présenter un article qui aurait pu lui faire gagner le prix Nobel. Son fiancé qui va enquêter au risque de mettre sa vie en danger. Des policiers corrompus, une organisation secrète, une course poursuite haletante, bref, tous les éléments d’un thriller efficace. Le récit alterne le point de vue d’Erica lorsqu’elle était en Afrique dans les années 90, et l’époque actuelle où des chercheurs et des médecins doivent trouvés une solution pour contrer un fléau mortel. Si les intrigues sont bien menées, j’ai déploré que la fin aille si vite. En effet, en quelques pages, la solution nous est donnée mais avec peu d’explications. Les liens entre les intrigues me sont venus le lendemain de ma lecture, en y réfléchissant au calme.

Le passé des personnages n’est pas très développé, et ça m’a manqué pour m’accrocher à ceux-ci. On a juste l’histoire d’Erica dans le passé qui explique ce qui se passe dans le présent. Mais pour Max, Lisbeth et les autres personnages ont les suit dans le présent, mais on ne connait quasiment rien de leur vie (sauf Lisbeth peut-être, bien que ça aurait pu être plus détaillé). Il y a beaucoup de personnages secondaires qui ont tous une utilité mais on se perd facilement dans les aptitudes scientifiques de certains personnages.

Pour conclure, c’est un thriller efficace qui nous donne envie de savoir le dénouement de tout ça. Mais j’ai trouvé que certains points n’étaient pas assez développés. Je suis contente de l’avoir lu pour la thématique mais ce n’est pas une lecture qui me resta dans la tête longtemps. 

✴✴✴

C'est lundi que lisez-vous ? #25

26 juin 2017

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane. Le principe est de vous montrez ce que j'ai lu durant la semaine précédente, ce que je suis en train de lire actuellement et ce que je prévoit de lire.

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
   - J'ai fini S. de J.J. Abrams et Doug DorstJ'ai adoré ce livre, à la structure narrative des plus originales.

 - J'ai fini Aeternia, tome 1 : La Marche du Prophète de Gabriel Katz. Je lu ce livre en une journée. Ouep' et j'ai hâte de me plonger dans le tome 2.

 - J'ai fini Invisibilité de Andrea Cremer et David Levithan. Ce livre a été une déception. J'aime l'idée de départ, mais je trouve que le développement n'est pas bien mené par les auteurs.

2. Ce que je lis en ce moment ? 
 - Je relis Harry Potter and the Deathly Hallows de J. K. Rowling, dans le cadre du challenge : je lis en VO. J'en suis au dernier tome... La fin d'un cycle. C'est reparti tout doucement.

 - Je lis Les Revenants de Seth Patrick. C'est un livre tiré d'une série Canal+, pour le moment j'accroche bien à l'histoire.

3. Que vais-je lire ensuite ?
Cette semaine je prévois de lire Hacker, tome 2 : Fatales Attractions de Meredith Wild, Zodiaque, tome 1 de Romina Russell.

Bonne semaine de lecture à vous !

Hacker, tome 1 : Dangereuses affinités

23 juin 2017

Auteur : Meredith Wild
Genre : Romance – Erotisme
Edition : Michel Lafon
Pages : 313 pages
Parution : 04 juin 2015

Résumé :
Erica Hathaway n'a pas de temps à consacrer aux hommes. À peine sortie d'Harvard, elle compte bien réussir sa carrière professionnelle grâce à son site Internet dédié à la mode. Très déterminée, elle présente son projet devant plusieurs investisseurs. Mais Erica a tout prévu sauf un détail : Blake Landon. Millionnaire, arrogant, sublime. Après une réunion électrique et mouvementée, Blake ne lui cache pas à quel point il la veut. Tout de suite. Et Blake n'a pas l'habitude de demander, il se sert... Entre ses ambitions professionnelles et son désir inavouable pour cet homme qui peut mettre son avenir en danger, Erica saura-t-elle faire le bon choix ? D'autant que l'un et l'autre cachent des secrets sur leur passé qui pourraient rendre leurs rapports explosifs. Ou carrément torrides... OSERA-T-ELLE S'ABANDONNER ?

Mon avis :
J’ai acheté ce livre ainsi que le deuxième tome, lors d’une vente privée Michel Lafon, a un prix ridicule. Je ne l’aurais pas acheté sans la réduction. Si la romance se lit facilement, elle ne casse pas trois pattes à un canard. Je n’ai pas été déçue car je ne m’attendais pas à grand-chose, mais je pense qu’il y a mieux dans le genre.

On va suivre une jeune fille qui a fini ses études et qui va entrer dans le monde du travail. Le synopsis m’a tout de suite fait penser à 50 nuances de Grey. Heureusement, les similitudes s’arrêtent là (ou pas, mais on verra ça un peu plus loin dans la chronique). En effet, ici notre jeune fille, Erica, est déjà à la tête de sa start-up qu’elle a créé lors de ses études. Elle va chercher des financements pour la rendre pérenne et viable. Elle va rencontrer Blake Landon, un millionnaire et là, à vous de deviner la suite ! Si le synopsis est basique, j’ai beaucoup aimé le milieu dans lequel il se déroule. Internet est partout maintenant, et j’y passe un certain temps dessus. Donc, un livre qui parle d’application, de start-up, d’internet… ça me parle. Mais le titre est Hacker, je m’attendais donc à avoir un peu plus que quelques références à cela. En effet, il m’a manqué des informations ou des rebondissements qui aurait en lien avec le titre. Mis à part à toute fin du roman (pour introduire le deuxième tome), il n’y a pas de références au hacking… dommage ! J’ai relevé aussi des facilités dans la narration. Certains passages sont tellement prévisibles qu’ils en gâchaient (légèrement) le plaisir de la lecture. Néanmoins, dans l’ensemble, c’est un livre facile à lire. Le sexe est présent dans le roman, mais sans excès. On est bien dans un romance contemporaine avec des scènes de sexe.

Niveau personnage, on reste dans du classique. Donc la jeune fille qui sort de l’université, Erica, avec une histoire familiale obscur et un passé compliqué. Mais qui a de l’ambition et qui surtout veut se débrouiller seule. Elle est indépendante, et généralement, j’aime bien ce trait de caractère, mais il faut faire attention à ce que cela reste crédible. Pour le coup, l’auteure réussi son pari, le personnage reconnait quand elle a besoin d’aider et même si cela lui coûte, elle l’accepte. Globalement, Erica est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Ce que j’ai moins aimé, c’est le background que l’auteur lui a créé, ça fait un peu too much. Le personnage principal est le millionnaire, beau à tomber, qui réussit tout ce qu’il fait, mais quand même avec un passé trouble. Ça ne vous rappelle personne ? Moi, ça me fait penser à un certain Christian Grey… Ah et il est aussi maniaque du contrôle, le Blake Landon et il a un besoin quasi maladif de protéger Erica. Mais, j’ai apprécié le personnage. Les personnages secondaires sont assez stéréotypés, la meilleure amie qui va tomber dans les bras du frère, qui lui n’est pas tout à fait net, entre autres. On rajoute une ex garce et on a presque le tableau complet.

Pour conclure, c’est une romance érotique qui se lit bien. Si les personnages sont, pour la plupart, stéréotypés, l’intrigue reste intéressante. Je lirais la suite et je me procurerai les trois autres tomes en grand format (pour la continuité malgré qu’ils soient sortis en poche).

✴✴✴✴

Hacker : (Saga terminée)
- Tome 1 : Dangereuses affinités
- Tome 2 : Fatales attractions
- Tome 3 : Vertiges charnels
- Tome 4 : Liens défendus
- Tome 5 : Ultime tentation

La saga des quatre éléments, tome 1 : Les Messagers des vents

21 juin 2017

Auteur : Clélie Avit
Genre : fantasy
Edition : Le livre de Poche
Pages : 696 pages
Parution : 11 janvier 2017

Résumé :
Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria. Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.


Mon avis :
Dans le cadre du club de lecture : Les Moldus de lecture, j’ai lu Le messagers des vents de Clélie Avit pour sa sortie en poche. Je n’aime pas trop la couverture poche. Je préfère celle du grand format, mais pour 10 € de différence, je n’ai pas hésité longtemps. Ce premier tome promet de jolis choses pour la suite, mais il reste un tome d’introduction.

On se retrouve dans un univers fantasy, avec de la magie, deux peuples qui ne se connaissent pas et qui entretiennent des préjugés les uns envers les autres, une prophétie et une quête, un personnage principal qui découvre son identité et un vocabulaire spécifique. Bref les ingrédients typiques pour un bon roman du genre. Mais alors quelle est l’originalité de la saga ?
L’utilisation des éléments. Je m’explique, il y a deux peuples séparés, l’un utilisant la magie et l’autre la méprisant. Le peuple qui utilise la magie (inha) et séparé en communauté suivant les éléments (le vent, la terre, l’eau et le feu). Les communautés ne se mélangent pas. Les éléments sont indépendants les uns des autres. C’est-à-dire les mages du vent ne peuvent pas communiquer avec les mages de la terre par exemple. Certains mages ont des capacités liées à leur élément. Cependant, l’organisation de certaines communautés n’est pas mise en avant dans ce tome. On apprend à connaitre celle du vent et celle de la terre. J’apprécie beaucoup les histoires qui mettent en avant les éléments et leurs spécificités. Ici ils sont omniprésents et j’attends encore plus de développement dans la suite et surtout découvrir la communauté de l’eau et du feu. 
Le système de magie. Il est complexe, en plus des éléments différents, il y a 12 sortes de mages dans chaque élément, qui correspond à une spécificité de la magie (communication, prédiction, art…). Chaque branche de la magie à son importance (ou non) suivant les communautés. Dans ce premier tome, on croise les branches de magie les plus importantes, j’ai hâte de voir les autres spécificité mise en avant dans les tomes suivants. Le système de magie est complexe, ce qui est un point positif selon moi, cependant, j’aurais aimé avoir encore plus d’explication sur son fonctionnement. J’espère avoir ces explications dans les tomes suivants.
Le vocabulaire spécifique. J’adore quand dans un univers de fantasy, il y a un vocabulaire qui décrit les spécificités du monde dans lequel on est plongé. Ici il est assez riche, et on peut facilement se perdre, encore une fois, j’ai hâte de lire la suite, pour connaitre davantage.

On rencontre Eriana, le personnage principal, qui cache son identité et qui doit fuir. Elle va rencontrer une famille qui possède les mêmes spécificités qu’elle. Petit à petit, elle va apprendre, et se rendre compte, qu’elle appartient à un peuple différent, magique. Et qu’elle-même est capable d’accomplir des choses. Elle va être l’objet d’une prophétie qui va l’entrainer dans des aventures à l’autre bout du pays. Eriana est un personnage fort, qui a l’habitude de se débrouiller seule, et qui de ce fait, ne va pas accepter facilement l’aide extérieure qu’elle a pourtant besoin. Setrian va aider notre héroïne à découvrir ses pouvoirs et apprendre à les utiliser. Les nombreux non-dits entre ces deux personnages m’ont beaucoup agacé. Les personnages secondaires sont peu développés mais leur utilité est mis en avant.

Pour conclure, j’ai bien aimé ma lecture. J’ai hâte de savoir ce qu’en a pensé les membres des Moldus de Lecture. Je lirais la suite quand elle sortira en poche.

✴✴✴✴

La Saga des quatre éléments : (Saga en cours)
- Tome 1 : Messagers des vents
- Tome 2 : Sanctuaire
- Tome 3 : Gardiens des feux

Bilan du mois #4 Mai

20 juin 2017

J'ai lu 11 livres ce mois, toujours en balayant pas mal de genre différent. J'ai fini une série et j'ai avancé dans d'autres. J'ai lu deux recueils de nouvelles au mois de mai, ce qui n'est pas mon genre de prédilections, mais j'aime découvrir de nouveaux auteurs par ce biais. Ca a été aussi un mois de romance avec DIMILY, Outlander et Maybe Someday. 

Genres lus : 
- Romance : 3
- Fantasy : 2
- Nouvelles : 2
- Bit-lit : 2
- Jeunesse : 1
- Classique : 1

Saga/Série : 
- Premier tome : 2
- Tomes de série en cours : 5
- Série terminée : 1 (Miss Peregrine et les enfants particuliers)
- Stand alone : 4
 
Quelles sont vos lectures du mois de mai?

C'est lundi que lisez-vous ? #24

19 juin 2017

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane. Le principe est de vous montrez ce que j'ai lu durant la semaine précédente, ce que je suis en train de lire actuellement et ce que je prévoit de lire.

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
   - J'ai fini Hacker, tome 1 : Dangeureuse affinités de Meredith WildJ'ai apprécié ce livre, qui ne révolutionne pas le genre. Le thème du hacking aurait pu être plus développé. Je lirai la suite rapidement.

 - J'ai fini Morsure de Nick Louth. J'ai beaucouip aimé ce livre sur une maladie connue mais qui parait lointaine : le paludisme. Je ne vois plus les moustiques du même œil (je les déteste encore plus)

 - J'ai fini Big Game de Dan Smith. J'ai adoré ce livre, qui reprend une quête initiatique d'un jeune adolescent dans des contrées lointaine et hostile. Je regarderai le film dont est tiré le livre.

2. Ce que je lis en ce moment ? 
 - Je relis Harry Potter and the Deathly Hallows de J. K. Rowling, dans le cadre du challenge : je lis en VO. J'en suis au dernier tome... La fin d'un cycle. Mais je n'avance plus depuis quelques jours, il va falloir que je me remotive.

 - Je lis S. de J.J. Abrams et Doug Dorst. J'adore pour le moment le concept et une partie de l'histoire. Mais cela reste une lecture assez compliquée à lire.

3. Que vais-je lire ensuite ?
Cette semaine je prévois de lire Aeternia, tome 1 : La Marche du Prophète de Gabriel Katz, Invisibilité de Andrea Cremer et David Levithan.

Bonne semaine de lecture à vous !

Que ta volonté soit faite

16 juin 2017

Auteur : Maxime Chattam
Genre : Thriller
Edition : Edition Pocket
Pages : 334 pages
Parution : 10 novembre 2016

Résumé :
Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis... S’il n'y avait Jon Petersen. Il est ce que l'humanité a fait de pire, même le Diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là... sans doute réveillera-t-il l'envie de tuer qui sommeille en vous.



Mon avis :
Un roman de Maxime Chattam est toujours un plaisir pour moi à lire. Je sais que je vais plonger dans l’horreur, le glauque et le malaise. Ce livre met en place tous ces éléments, voire même plus. J’ai beaucoup aimé ce roman, même si j’ai été surprise par la fin.

On suit la vie d’un personnage, Jon Petersen, dans une petite ville américaine. On va vite se rendre compte que tout n’est pas aussi paisible que l’on pourrait croire dans la bourgade. Ce livre est écrit comme une fresque macabre à propos de Jon et son impact dans la vie des habitants de Carson Mills. Si par moment, le roman est contemplatif (un contemplatif assez malsain il faut le dire) sur la déchéance de Jon et ses échecs, à d’autres moments on est immergé dans les péripéties des différents personnages de la ville. L’auteur nous dessine un esprit malade, ainsi que des réflexions sur le mal, comment un homme peut devenir ce qu’est Jon. Cependant, j’ai trouvé que par rapport à ses autres romans (notamment la trilogie de l’homme), celui-ci est moins gore, et ça m’a manqué. Il montre comment le mal peut être incarné dans la vie de tous les jours, par des personnalités malsaines. C’est, dans un sens, encore plus flippant. On pourrait croiser une personne comme Jon dans notre ville et en être sa victime. La fin du roman m’a un peu déçu, je comprends pourquoi Chattam l’a écrit comme ça, mais je trouve qu’on perd un peu du suspense. On se doute comment le roman va finir, mais ça fait une fin rapide, en quelques lignes on a presque toutes les réponses que l’on attendait, comparé à la longueur du roman.

Les personnages sont terriblement réels. On a vraiment les différents types de personnes que l’on pourrait croiser dans une ville américaine. On commence par une rivalité entre deux familles, qui va engendrer un orphelin de mère, Jon. Il va vivre à la dure, élevé par son grand-père et ses tantes. Petit à petit, on va découvrir à quel point son esprit est tordu. L’écrivain nous dépeint un psychopathe dans toute sa splendeur, n’omettant aucun détail. On suit aussi le shérif de la ville, un homme qui va voir sa tranquillité s’envoler après que des événements aient secoué Carosn Mills. Il n’aura de cesse que de retrouver le coupable. Je trouve que ce personnage est typique des hommes qui vivent corps et âmes pour leur métier. Il ne prendra pas sa retraite, et n’arrêtera pas de poursuivre le coupable. Une multitude de personnages se croisent, certaines sont plus importants que d’autres. Ils sont tous décrit avec justesse.

On pourrait croire que l’auteur a écrit une fresque qui aurait observé. D’ailleurs, c’est comme ça que le livre commence, l’auteur prévient qu’il n’est pas le narrateur de l’histoire mais l’un des habitants de Carson Mills. L’illusion est très bien faite. Une chose que j’adore dans les romans de Maxime Chattam est son écriture. Je trouve que sa façon d’écrire est tellement ancré dans le réel, qu’on peut se dire que cela pourrait se passer là où l’on habite. Je trouve que c’est l’un des forces de ce roman.


Pour conclure, ce n’est pas mon roman préféré de Maxime Chattam, et de loin. Mais j’ai passé un bon moment à le lire. Je lirai les prochains livres de l’auteur avec autant de plaisir. Une chose est sure je ne verrais plus les coquelicots comme avant !

✴✴✴✴

Charley Davidson, tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche

14 juin 2017

Auteur : Darynda Jones
Genre : Bit-lit
Edition : Milady
Pages : 405 pages
Parution : 24 aout 2012

Résumé :
Charley, détective privée et faucheuse, et Cookie, sa meilleure amie/réceptionniste, se lancent à la recherche d’une jeune femme, disparue depuis le meurtre d’une camarade de lycée. Pendant ce temps, Reyes – le fils de Satan ! – est sorti de son corps physique pour hanter Charley afin d’empêcher des démons de s’emparer de la jeune femme et d’accéder au ciel par son biais. Mais Charley pourra-t-elle supporter ses nuits ardentes avec Reyes et ses journées à cent à l’heure sur la piste d’une femme disparue ?


Mon avis :
Après avoir adoré le premier tome, je me suis rapidement jetée sur le deuxième tome. Encore une fois, j’ai adoré l’intrigue, les personnages et l’humour de ce livre. Néanmoins il est un poil en dessous que le premier selon moi.

L’intrigue se passe une semaine après les événements du premier tome. Charley va encore être prise dans une enquête rocambolesque, en plus elle va essayer d’aider Reyes, à ses risques et périls. L’intrigue est encore une fois riche, que ce soit en rebondissements ou en questionnements. J’ai trouvé que malgré le fait qu’il est plusieurs intrigues qui s’entremêle (l’enquête et le mystère Reyes), on ne se perd pas dans les informations. Les données sont bien séparées entre les deux sujets, ce qui permet de passer d’une intrigue à l’autre sans problème. L’humour est encore très présent, mais moins que dans le tome précédent. J’ai encore beaucoup aimé les petites phrases en début de chapitre, certaines sont tordantes. J’aime beaucoup cette saga, car les personnages principaux sont féminins, et ils mettent en avant que les femmes de nos jours peuvent se débrouiller seule (ou presque). Dans la majeure partie des romans, les personnages principaux sont soit un couple, soit des personnages masculins, laissant aux personnages féminins les seconds rôles.

Charley reste telle qu’elle est dans le premier tome, fonceuse généralement tête baissée, et se posant des questions après, lorsque les conséquences commencent à tomber. Mais malgré tout, elle arrive toujours à arriver à son but. A la fin de ce tome, on commence à découvrir ses capacités attrait à son identité de faucheuse. Néanmoins, on n’a pas beaucoup de réponses sur ce qu’est Charley et ce qu’elle est capable de faire. Vivement les prochains tomes ! Passons à Reyes… Il est plus présent dans ce tome, mais d’une façon différente que dans le premier livre. Je m’explique, dans le premier tome, Reyes apparaît notamment pour protéger Charley et dans ses rêves. Ici, il est toujours présent mais il va plus discuter avec Charley, de ce fait, on en apprend plus sur sa personnalité. Il va prendre une décision qui ne plait pas à Charley, et elle va tout faire pour que ça n’arrive pas, quitte à se disputer avec Reyes. La fin m’a laissée perplexe encore une fois, et il faut que je lise la suite.

Pour conclure, j’ai adoré ce tome (qui a la même note sur Livraddict que le premier tome), mais je le trouve un poil en dessous que le premier. Est-ce parce que la découverte est passée ? J’attends le troisième tome pour me faire un avis plus approfondi. Néanmoins, c’est une saga que je lirais avec plaisir.

✴✴✴✴✴

Charley Davidson : (Saga en cours)
- Tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche
- Tome 3 : Troisième tombe tout droit
- Tome 4 : Quatrième tombe au fond
- Tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel
- Tome 6 : Au bord de la sixième tombe
- Tome 7 : Sept tombes et pas de corps
- Tome 8 : Huit tombes dans la nuit
- Tome 9 : Neuf tombes et des poussières
- Tome 10 : Dix tombes pour l’enfer
- Tome 11 : Onze tombes au clair de lune (parution le 25/08/17) 

Acquisitions livresques #4

13 juin 2017

Voici les livres que j'ai acheté/récupéré durant le mois de mai. Petit mois de mai comparé au mois précédents. J'ai récupéré le tome 2 et 3 de L'épée de Vérité chez mes parents, j'ai aussi trouvé les deux premiers tomes de Marked Men et le premier tome de off-campus en poche. En fin de mois, j'ai fait une commande avec les livres restants. J'ai déjà lu Les Messagers des Vents. 

Romans papier :