C'est lundi, que lisez-vous ? #36

16 octobre 2017

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane. Le principe est de vous montrez ce que j'ai lu durant la semaine précédente, ce que je suis en train de lire actuellement et ce que je prévoit de lire.

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  - J'ai fini La Faucheuse de Neal Shusterman. J'ai bien aimé ce premier tome, l'auteur soulève des questions intéressantes sur le sujet de la mort, du deuil, du meurtre... J'ai hâte de lire la suite pour savoir ce que vont devenir les personnages principaux.

2. Ce que je lis en ce moment ?

 - Je lis Chasing Harry Winston de J. K. Lauren Weisberger, dans le cadre du challenge : je lis en VO. J'ai déjà lu ce livre en français, il y a très longtemps. Pour le moment, c'est sympa.

 - Je lis Chasseuse de la nuit, tome 2 : Un pied dans la tombe de Jeaniene Frost. Je l'aurais fini ce soir, j'apprécie ce tome (et cette série par extension) même si elle ne casse pas trois pattes à un canard.

3. Que vais-je lire ensuite ?

Cette semaine je prévois de lire Les Chroniques du Clëus : Prophécies de Sylvain Woiry et Le Souffle de Midas de Alison Germain.

Bonne semaine de lecture !

Sang-de-Lune

13 octobre 2017

Auteur : Charlotte Bousquet
Genre : Science-fiction – Jeunesse
Edition : Gulf Stream
Collection : Electrogène
Pages : 312 pages
Parution : 25 aout 2016

Résumé :
Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l'autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d'échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d'un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l'annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l'obscurité.

Mon avis :
Depuis que j’ai découvert le roman de Cindy Van Wilder, Memorex, chez les éditions Gulf Stream et plus particulièrement la collection Electrogène. Je me suis mis en tête de lire tous les romans de cette collection. Je ne les possède pas tous, mais le deuxième que je me suis procurée est Sang-de-Lune. Le synopsis m’a tout de suite séduite et l’objet livre est magnifique avec sa tranche de couleur cuivre. J’ai beaucoup aimé ce roman, qui parle de sujets importants.

L’intrigue est assez basique dans ce roman : une quête pour la liberté, une rébellion contre une tyrannie. Mais l’auteure a rajouté à cela, un questionnement sur la place de la femme dans la société. Gia, une jeune fille va être mariée de force. Pour son peuple, elle n’est d’un « ventre à remplir ». Si elle réfléchit, raisonne, pose des questions ou tout simplement se rebelle contre son destin. Elle est jugée « porteuse des Ténèbres », elle est soit condamnée à mort, soit enfermée à vie dans un couvent. Elle va choisir la tangente, c’est-à-dire qu’elle va fuir avec sa sœur, qu’elle cherche à tout prix à protéger, à l’extérieur de la cité.

Ce roman traite principalement de la position de la femme dans une communauté où l’homme est non seulement supérieur aux femmes mais qui croient que la femme porte en elle les Ténèbres. Si elle fait quelque chose qui ne plait aux hommes, alors elle est contaminée par ses Ténèbres. Elle doit donc être isolée, ou mieux, éliminée, afin qu’elle ne contamine pas les autres, et surtout pas les hommes. Charlotte Bousquet insiste sur le fait que les femmes ne sont que des objets qui ne servent qu’à enfanter, des males de préférence. Quand on me parle de la femme soumise, je pense à certaines religions qui laisse les libertés aux hommes et contraint les femmes à se cacher et ne les autorise pas à s’affirmer. Dans le livre, ce n’est pas la religion qui l’impose, mais le style de vie du peuple (et donc la religion, même si l’auteur ne le met pas en avant).

Les femmes elles-mêmes, les mères, les tantes, apprennent ce mode de pensée à leurs filles. L’endoctrinement est complet. Grâce à ce roman, et en écrivant cette chronique, je me rends compte que je comprends mieux comment certaines personnes peuvent croire à des inepties. La peur joue un grand rôle, mais surtout ces personnes n’ont rien connu d’autre, et l’inconnu fait peur (on en revient à la peur, finalement). Le peuple entier y croit, et peu de personnes le remette en question. La plupart des individus ont besoin de leaders qui les guident, et ce, même si les leaders imposent des règles de vie qui limitent drastiquement les libertés des habitants, ou d’une partie des habitants.

Un autre thème important est la recherche de la liberté. Les personnages principaux vont tout faire pour être libre. Pas quitter une tyrannie pour en rejoindre une autres, qui serait plus subtile mais qui enlevé tout de même les libertés du peuple. Selon moi, vivre dans les pays industrialisés n’est pas synonyme de libertés. Nous avons des « libertés » mais aussi et peut être majoritairement les contraintes qui sont légitimes (le code civil, pénal, de la route, du travail…) mais qui nous prive de certaines libertés. Nous sommes plus libres que d’autres personnes habitants dans les dictatures modernes. Mais nous ne sommes jamais complètement libres, d’ailleurs « la liberté individuelle s'arrête là où commence celle des autres ». Bref, ce livre m’a beaucoup fait réfléchir que la quête de la liberté, sur ce qu’est la liberté et comment on peut y accéder malgré les autres autour de nous.

Pour parler de l’intrigue, l’auteur nous plonge directement dans l’ambiance, en commençant rapidement par des scènes chocs.  Et il va avoir des drames qui vont jalonner le récit, ce qui le rend assez dynamique. Le récit est raconté à la première personne, c’est Gia qui parle. On est directement plongé dans ses pensées et dans ses réflexions, que ce soit sur sa condition dans sa culture, ou les évolutions que celle-ci pourrait avoir, sur la liberté à laquelle elle aspire.


Pour conclure, c’est un roman que j’ai adoré, qui m’a fait réfléchir et qu’il va continuer à me faire réfléchir pendant un moment. Je lirais d’autres romans de Charlotte Bousquet, j’ai d’ailleurs Là où tombent les Anges dans la même collection. 

✴✴✴✴

Les Vampires de Chicago, tome 3 : Mordre n’est pas jouer

11 octobre 2017

Auteur : Chloé Neill
Genre : Bit-lit
Edition : Milady
Pages : 461 pages
Parution : 26 aout 2011

Résumé :
Une protection très rapprochée…

Mon nouveau job : garde du corps d’un alpha, Gabriel Keene, l’organisateur d’une convention qui rassemble les quatre Meutes du continent, ici, à Chicago. Je suis censée le protéger… et l’espionner pour le compte d’Ethan.
Point positif : pour me préparer, ce dernier m’offre des entraînements plutôt chauds. Une fois sur le terrain, tout se complique. Quelqu’un cherche à tuer Gabriel. Métamorphe ou non, quand on me confie une mission, je fais tout pour la mener à bien. Et sur ce coup-là, je vais avoir besoin d’aide. Mais la tension monte entre les surnats…

Mon avis :
/Ceci est un avis d’un tome 3, il risque d’avoir des spoilers sur les tomes précédents\

Cela faisait au moins 6 mois que je ne mettais pas plonger dans un roman des Vampires de Chicago. Je ne peux pas dire que la saga m’ait réellement manqué, mais c’est un plaisir de plonger dans cette lecture, qui n’est pas prise de tête. C’était une lecture agréable, mais qui ne révolutionne pas la série.

Merit, le personnage principal de la série, va être confrontée, en plus des vampires, à des métamorphes. Elle va encore devoir se dépêtrer dans des affaires qui ne la regarde pas vraiment, mais qui peuvent altérer le calme fragile de Chicago. La structure de l’histoire est assez semblable aux autres tomes de la série. Merit est mêlée contre son gré à des histoires, et elle va devoir réparer les pots cassés. J’ai bien aimé découvrir un peu plus les métamorphes, surtout les différentes Meutes des Etats-Unis. Malheureusement, j’avais deviné la résolution du point d’intrigue principal, et j’aurais aimé avoir plus d’explications sur le pourquoi les agissements de certains personnages.

Au niveau des personnages, les relations évoluent petit à petit. Certains se rabibochent alors qu’ils ne s’entendaient plus (souvent sur des malentendus), d’autres se cherchent, se trouvent, puis se perdent. La relation entre Merit et Ethan (le Maitre Vampire de la maison Cadogan) avancent légèrement, mais je trouve que cela tourne en rond. J’aimerai que leur relation prenne un chemin défini et que l’auteur s’en tienne. Ça fait deux pas en avant, puis trois pas en arrière, c’est lassant à la longue. J’ai bien aimé découvrir ou redécouvrir les personnages métamorphes, qui sont différents des Vampires, de par leur nature. Notamment Gabriel, Fallon ou Adam…

Pour conclure, c’est un tome qui m’a fait passer un très bon vendredi, je l’ai quasiment fini en 24 heures. Mais ce n’est pas une série que j’adore, et où je suis accro. Je lis les tomes lentement, un de temps en temps pour changer de mes autres lectures.

✴✴✴✴

Les Vampires de Chicago : (Saga en cours)
- Tome 1 : Certaines mettent les dents
- Tome 3 : Mordre n’est pas jouer
- Tome 4 : Mordre vous va si bien
- Tome 5 : Morsures en eaux troubles
- Tome 6 : Morsures de sang froid
- Tome 7 : Permis de mordre
- Tome 8 : On ne mord que deux fois
- Tome 9 : Mords un autre jour
- Tome 10 : Une morsure ne suffit pas
- Tome 11 : La morsure n’est pas une fin
- Tome 12 : La morsure est notre affaire

Une braise sous la cendre, tome 2 : Une flamme dans la nuit

10 octobre 2017

Auteur : Sabaa Tahir
Genre : Fantasy – Jeunesse
Edition : Pocket Jeunesse
Pages : 541 pages
Parution : 17 novembre 2016

Résumé :
Elias a toujours voulu quitter Blackcliff pour enfin devenir libre.
Mais ce rêve a un prix : Laia, une jeune résistante, lui permettra de fuir s’il aide à faire évader son frère, enfermé dans la pire prison de Blackcliff.
Malgré le risque, Elias n’hésite pas une seconde et décide de forcer son destin. Traqués par les Martiaux, les fugitifs ignorent que ce voyage les conduira jusqu’au cœur de l’Empire, où des dangers plus périlleux encore les attendent.

Mon avis :
J’avais apprécié le premier tome, que j’ai lu l’année dernière, mais sans plus. J’attendais énormément du deuxième tome, que ce soit au niveau de l’action ou au niveau des personnages. Finalement, même si ce tome aborde des réponses, il y a toujours beaucoup de questions. Malheureusement, j’avais deviné la plupart des révélations avant qu’elles soient écrites par l’auteur.

On suit les aventures de Elias et Laia quelques minutes après la fin du premier tome. De ce fait, il m’a fallu quelques pages pour me remettre dans l’univers et me refamiliariser avec les personnages. Comme je l’ai lu le tome 1 il y a quasiment un an, je n’avais pas encore le blog et donc je n’ai pas écrit de chronique. J’aurais peut-être aimé lire mon ressenti juste après ma lecture, car je n’en garde pas un très bon souvenir. J’avais aimé mais sans plus, je ne me souviens plus bien ce qui m’avait dérangé… Pour en revenir à ce deuxième tome, j’ai beaucoup aimé l’action, cette quête pour libérer le frère de Laia. On découvre beaucoup plus l’univers de l’auteur, car on voyage avec les personnages dans l’Empire, on découvre de nouvelles villes mais aussi d’autres peuples comme les tribaux du désert par exemple.
Un autre point que j’ai beaucoup aimé, et qui était effleuré dans le premier tome si je me souviens bien, c’est l’introduction des créatures surnaturelles, on rencontre des Effrits, des Djinns… J’aime beaucoup découvrir des créatures que je ne connais pas vraiment, qu’ils ne font pas partie de ma culture.

Pour passer aux personnages, je n’ai jamais vraiment apprécié Laia. Dans ce tome, je trouve qu’elle a bien évolué. Elle est toujours peu sure d’elle et consciente de ses faiblesses, mais elle se découvre courageuse et prend des décisions. Elle fait des erreurs mais elle se rend compte que c’est normal et qu’il y a toujours un moyen de réparer cela.
Elias est clairement mon personnage préféré. Comme il était un combattant d’élite, il est celui qui a les bonnes idées et qui prend globalement les décisions. Cependant, il va aussi faire des erreurs, ce qui le rend plus humain et on se sent plus proche de lui. Il va se sacrifier pour que leur quête aboutisse plus d’une fois.
On suit aussi Hélène Aquilla, la meilleure amie de Elias, qui est devenu Pie de Sang, c’est-à-dire la main de l’empereur. Elle va devoir traquer les fugitifs, tout en évitant les pièges de la cour. Les personnages secondaires sont assez développés comme la Commandante ou l’Empereur. On apprend des détails à leur sujet.

Pour conclure, j’ai préféré ce deuxième tome au premier, tout du moins à mes souvenirs du premier. C’est un récit haletant, il y a très peu de temps mort. J’ai hâte de lire la suite pour savoir comment l’auteur va faire évoluer la situation et l’avenir de ses personnages.

✴✴✴✴

Une Braise sous la cendre :
-   Tome 1 : Une Braise sous la cendre
-   Tome 2 : Une Flamme dans la nuit

C'est lundi, que lisez-vous #35

9 octobre 2017

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane. Le principe est de vous montrez ce que j'ai lu durant la semaine précédente, ce que je suis en train de lire actuellement et ce que je prévoit de lire.

 1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

  - J'ai fini Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman. J'attendais beaucoup de cette lecture, qu'elle me fasse réfléchir notamment, sur les désirs et les rêves d'adolescents lorsqu'on grandi. Finalement, ça a été une lecture assez fastidieuse et longue.

2. Ce que je lis en ce moment ?

 - Je lis Chasing Harry Winston de J. K. Lauren Weisberger, dans le cadre du challenge : je lis en VO. J'ai déjà lu ce livre en français, il y a très longtemps. Pour le moment, c'est sympa.

 - Je lis La Faucheuse de Neal Shusterman. Je me lance enfin dans dans ce roman. J'en suis à la moitié et globalement, 'aime beaucoup même si je trouve qu'il y a des longueurs dans le récit. 

3. Que vais-je lire ensuite ?

Cette semaine je prévois de lire Chasseuse de la nuit, tome 2 : Un pied dans la tombe de Jeaniene Frost, Les Chroniques du Clëus : Prophécies de Sylvain Woiry.

Bonne semaine de lecture !

Les Chroniques du Radch, tome 1 : La justice de l’ancillaire

4 octobre 2017

Auteur : Ann Leckie
Genre : Science-fiction
Edition : J’ai Lu
Pages : 506 pages
Parution : 07 juin 2017

Résumé :
Rien ne peut arrêter l'expansion radchaaï. Chaque annexion fournit des armées supplémentaires, les ancillaires, des captifs à la conscience détruite changés en troupes de choc, des marionnettes animées par l'intelligence artificielle des vaisseaux de guerre de l'empire. L'un de ces vaisseaux, le Justice de Toren, a été détruit, victime d'un complot au plus haut niveau du pouvoir. Mais son IA est parvenue à s'échapper et à s'incarner dans le seul ancillaire rescapé du massacre. Dix-neuf ans plus tard, sa vengeance est sur le point de s'accomplir...

Mon avis :
Une amie m’a prêté ce livre, qui me tentait beaucoup quand elle m’en a parlé. Je souhaite découvrir des romans de science-fiction en ce moment, car je trouve qu’au niveau de la SFFF c’est le genre que je lis et que je connais le moins. Ce premier tome a été une excellente surprise qui s’est soldé par un coup de cœur.

Au début du roman, j’ai eu du mal à me retrouver dans l’écriture et le style de l’auteur. Déjà, la moitié des chapitres se passent dans le présent où l’on suit un personnage qui cherche quelque chose sur une planète glaciale. L’autre moitié des chapitres, on suit des événements qui se sont passé 19 ans avant, on suit un vaisseau et ses lieutenants sur une planète qui vient d’être annexé par l’empire radchaaï. La narration est assez complexe, il y a beaucoup de détails qui nous sont fournis. J’adore ce type de roman, mais il me faut au moins une cinquantaine de pages avant de rentrer dans l’intrigue. Une fois, ce quota de pages passé, je n’arrivais plus à me détacher de l’histoire. Petit à petit, on comprend comment l’ancillaire s’est retrouvé sur cette planète, ce qu’il cherche et ce qu’il souhaite accomplir. Le roman devient vite haletant.

Quelques points m’ont surprise, voire ont ralenti ma lecture. Les noms sont incompréhensibles mais surtout l’auteure a pris parti de supprimer les genres. C’est-à-dire que quasiment tout est au féminin, les adjectifs notamment, ce qui m’a perturbé tout au long de ma lecture. Les personnages n’ont pas de genre non plus, ou s’ils en ont, ce n’est pas important pour l’histoire. C’est un exercice, une gymnastique du cerveau qui compliqué au début mais qui se simplifie avec l’avancée du roman.

Le point que j’ai préféré c’est la notion d’intelligence artificielle. Le personnage principal, dans une partie des chapitres, est un vaisseau de guerre : le Justice de Toren. Il est composé de centaines d’ancillaires avec qui il partage sa conscience. Donc on se retrouve avec un personnage qui a plusieurs corps (des ancillaires), qui peut être à plusieurs endroits en même temps. C’est aussi un point assez compliqué à appréhender dans le style de l’écriture du roman. Mais cela donne une dimension unique à l’intrigue. Dans l’autre partie des chapitres, on suit un ancillaire du Justice de Toren qui a disparu. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage (et au vaisseau aussi, mais au final, ça revient au même). Plus l’histoire avancée et plus je le trouvais humain dans ces réactions et son comportement face aux événements, même s’il n’est pas humain. J’ai aussi beaucoup apprécié le capitaine qui accompagne l’ancillaire dans son aventure. Il est faible et perdu et malgré ses défauts, il reste fidèle à son compagnon d’aventure.

Pour conclure, c’est un premier tome très surprenant. Je suis vite devenue accro, et je me suis enfilée les chapitres rapidement. J’ai hâte de lire la suite pour connaitre les prochaines étapes des aventures de l’ancillaire et du capitaine.

❤❤❤❤❤

Les chroniques du Radch :
-   Tome 1 : La justice de l’ancillaire
-   Tome 2 : L’épée de l’ancillaire
-   Tome 3 : La miséricorde de l’ancillaire

Bilan du moi #7 Septembre

3 octobre 2017

J'ai lu 10 livres ce mois-ci comme le mois précédent. Il faut dire que ma sœur est venue une semaine et demi chez moi et après mes parents ont passés le week-end en rentrant de vacances. J'ai fini les livres de Jane Austen que je n'avait pas encore lu, je sais que je les relirai dans un moment. Globalement, ça a été un mois satisfaisant avec des lectures qui sortent un peu de ma zone de confort (Sang-de-Lune, Le piège de l'Innocence). 

Genres lus : 
- Jeunesse : 2
- Bit-lit : 2
Classique : 2
- Fantastique : 1
- Fantasy : 1
- Science-fiction : 1
- Drame : 1

Saga/Série : 

- Premier tome : 2
- Tomes de série en cours : 2
- Série terminée : 1
- Stand alone : 5