Bilan du mois #9 Novembre

14 décembre 2017

Chiffres du mois :
Livres lus durant le mois : 6
Pages lues durant le mois : 2 078
Livres lus en 2017 : 111
PAL : 72
Wish-list : 439 

Genres lus : 
Bande-dessinée : 2
Thriller : 1
Fantastique : 1
- Comics : 1
Chick-lit : 1

Saga/Série : 

Premier tome : 1
Tomes de série en cours : 3
Série terminée : 0
Stand alone : 2

Mes lectures :


Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 - Deborah Harkness - Le Livre de Poche - Fantastique - ✴✴✴
Que ta chute soit lente - Peter James - Pocket - Thriller - ✴✴✴
Elfes, tome 3 : Elfe Blanc, cœur noir - Oliver Peru & Stéphane Bileau - Soleil - Bande-dessinée - ✴✴✴
Elfes, tome 4: L'élu des semi-elfes - Eric Corbeyran & Jean Paul Bordier - Soleil - Bande-dessinée - ✴✴✴
Batman Renaissance, tome 5 : L'an zéro, partie 2 - Scott Snyder & Greg Capullo - Urban Comics - Comics - ✴✴✴
Chasing Harry Winston - Lauren Weisberger - HarperCollins - Chick-lit - ✴✴✴

Un monde sans fin

Auteur : Ken Follett
Genre : Historique
Edition : Le Livre de Poche
Pages : 1337 pages
Parution : 6 janvier 2010

Résumé :
1327. Quatre enfants sont les témoins d'une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d'enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont la teneur pourrait mettre en danger la couronne d'Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts... L'architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le guerrier dévoré par l'ambition : mû par la foi, l'amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun d'eux se bat pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation - secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la Peste noire.

Mon avis :
J’ai lu, il y a quelque temps, Les Piliers de la Terre de cet auteur. Le roman, malgré sa longueur m’avait vraiment emballé. Lorsque ma mère m’a proposé de lire le second tome, je n’ai pas hésité une seconde. Bien qu’il m’ait pris plus de deux semaines à le lire, j’ai adoré ce roman historique.

L’histoire commence avec un événement qui va réunir quatre enfants de la ville de Kingbridge. A partir de ce jour, ils vont être liés par un secret. L’auteur nous fait découvrir leur vie au fil des années, avec les problèmes de l’époque et notamment l’épidémie de peste noire. J’ai adoré les références historiques dans ce livre. J’avais l’impression de lire un documentaire plus d’un roman mais cela sans que ce soit long ou lourd à la lecture. On apprend énormément de choses sur la vie au quotidien des habitants du ville moyenne au Moyen-Âge. Les difficultés des paysans pour se nourrir, le combat contre les maladies avec l’opposition entre le clergé (et la théorie des humeurs) et l’utilisation des plantes par les habitantes. De plus, une partie de l’intrigue se passe durant l’épidémie de peste noire, qui a ravagé l’Europe entre 1348 et 1351. Les peurs des habitants y sont bien retranscrites.

Au niveau des personnages, on en suit quatre principalement. Caris, une jeune fille indépendante et visionnaire, qui a du mal à trouver sa place dans la société du 14ème siècle. Merthin qui voulait devenir un chevalier mais qui sera un charpentier puis un architecte de génie. Gwenda, petite fille pauvre qui poursuit ses rêves de liberté et d’amour malgré les revers. Et Ralph, le frère de Merthin qui lui sera chevalier et anobli mais qui se laissera dévoré par la cupidité et la lâcheté. Les personnages sont très bien construits, je me suis beaucoup attachée à eux (on les suit pendant plus de 30 ans, ce qui aide à les connaitre). Les personnages secondaires sont aussi très bien fouillés, et tous ont plus ou moins d’importance pour le récit.

Pour conclure, j’ai adoré ce roman. Malgré le temps que j’ai mis pour le lire, je ne l’ai pas trouvé de longueur. J’ai hâte de lire le dernier livre qui est sorti Une colonne de Feu. Et je vais peut-être aussi me laisser tenter par ses romans sur la deuxième guerre mondiale (qui n’est pas mon sujet de prédilection).

✴✴✴✴

Kingsbridge :
-   Tome 1 : Les Piliers de la Terre
-   Tome 2 : Un Monde sans fin
-   Tome 3 : Une colonne de feu

Que ta chute soit lente

8 décembre 2017

Auteur : Peter James
Genre : Thriller
Edition : Pocket
Pages : 570 pages
Parution : 10 septembre 2015

Résumé :
Pour Gaia Lafayette, chanteuse américaine en mal de reconnaissance, la proposition tombe à pic : elle va interpréter le rôle de Maria Fitzherbert dans la prochaine superproduction hollywoodienne tournée à Brighton. Une chance pour relancer sa carrière, le rêve de toute une vie…
Pour le commissaire Roy Grace – déjà sur une affaire délicate et préoccupé par la libération prochaine d’un membre de la mafia qu’il avait contribué à faire condamner -, le cauchemar commence. Il se voit chargé de la protection de la diva lors de son séjour dans le Sussex. Une fan menaçante ne partage pas les rêves de Gaia Lafayette et l’a prévenue : « N’accepte pas ce rôle. Crois-moi. Tu l’acceptes, tu crèves. »

Mon avis :
Ma sœur m’a passé ce livre après l’avoir lu et beaucoup aimé. Ça faisait un certain temps que je n’avais pas lu de thriller. C’est l’un de mes genres de prédilection avec la SFFF. Le roman est haletant et la fin est surprenante. Cela a été une très bonne lecture.

On suit plusieurs points de vue dans ce roman, notamment celui d’un commissaire, celui d’une femme qui est fan d’une actrice et chanteuse américaine. Il se trouve que ladite actrice va tourner un film à Brighton, alors qu’un meurtre affreux a été commis dans une ferme du Sussex.
L’enquête policière est très détaillée, l’auteur prend son temps pour installer les différents événements et rebondissements qui vont la jalonner. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de détails sur les réunions entre policiers, pour qu’ils mettent en commun leur découverte, ce qu’on ne voit pas beaucoup dans d’autres romans ou même dans les séries.
L’auteur met l’accent sur les fans qui peuvent être complétement dingue à propos de leurs idoles. Que ce soit par le biais des ventes aux enchères, où les fans payent plus que ce qu’ils ont sur leur compte pour des bricoles qui aurait appartenu aux stars. Ou alors ceux qui développent des pathologies psychiatriques comme l’obsession ou l’érotomanie.

On suit le commissaire Grace qui s’occupe d’une enquête de meurtre, en plus de gérer les affaires courantes comme déposer au tribunal ou s’occuper de la sécurité d’une star mondialement connu. Malgré le fait que ce soit une série d’enquête (ce livre est la 8ème enquête), je me suis immergée dans la vie de ce commissaire, avec sa compagne qui est sur le point d’accoucher. Il va être pris dans la tourmente avec son enquête, au détriment de sa vie personnelle. Gaia Lafayette est une chanteuse et actrice mondialement connue, qui vient d’un faubourg de Brighton. Elle retourne dans sa vie natale pour tourner un film, mais cela n’est pas sans risque. En plus de ses lubies de star, elle va devoir faire face à des fans et des paparazzis un peu envahissants.

Pour conclure, c’est un thriller qui m’a embarqué. J’ai suivi avec plaisir l’histoire, et j’ai tremblé plus d’une fois pour les personnages. Si j’arrive à me procurer les autres livres de la série pour un petit prix ou alors qu’on peut me les prêter, je les lirai avidement !

✴✴✴✴ 

Le Livre perdu des sortilège, tome 1

6 décembre 2017

Auteur : Deborah Harkness
Genre : Fantastique
Edition : Le Livre de Poche
Pages : 832 pages
Parution : 2 mai 2012

Résumé :
Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782.
Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures.
Dont Matthew Clairmont.
Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au cœur de la tourmente.

Mon avis :
Depuis que j’ai commencé à regarder des vidéos booktube, j’ai été intéressée par la trilogie Le Livre perdu des sortilèges. Cependant, j’ai mis du temps avant de me les procurer. J’ai acheté les trois tomes lors du salon du livre de Paris. J’ai adoré ma lecture et surtout l’univers développer par l’auteur.

Dans ce roman, on se retrouve dans un univers fantastique, où les humains partagent le monde avec trois sortes de créatures : les vampires, les sorcières et les démons. Chacun a ses particularités. Les sorcières maitrisent la magie et la sorcellerie. Les vampires sont immortels et riche. Les démons, pour finir, sont des êtres créatifs mais instables. Je trouve que l’univers que l’auteure a mis en place est extrêmement bien ficelé. Il y a un bon équilibre entre les créatures, malgré le fait qu’une sorcière soit le personnage principal.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, elle est fluide et dense. J’ai apprécié les références historiques et tous ce que l’auteur nous apprend sur les sciences, l’alchimie… J’aime lire des livres pour me détendre mais qui m’apprennent des choses, même si je sais que je ne vais pas tout retenir.

Au niveau des personnages, on suit Diana Bishop, une sorcière issue d’une longue et puissante lignée. Elle est indépendante et courageuse. Elle n’a pas peur de faire des choix difficiles, comme vivre sans magie, alors qu’elle fait partie d’elle. Elle est têtue et bornée, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et cela rajoute un peu de piment dans l’écriture.
Elle va rencontrer Matthew Clairmont, un vampire mystérieux, qui convoite un manuscrit unique qui apporterait des réponses aux créatures fantastiques. C’est un vampire telle qu’on pourrait se l’imaginer. Il est protecteur, possessif et il aime qu’on lui obéisse. Mais il va évoluer au contact de Diana. Il y a pas mal de personnages secondaires qui sont tous intéressants. Que ce soit la tante de Diana, Sarah qui est assez fermée d’esprit sur les autres créatures, ou la mère vampire de Matthew, Isabeau qui déteste les sorciers par rapport à son passé.

Pour conclure, j’ai adoré ce premier tome. Il est assez long, mais très intéressant, que ce soit par rapport aux connaissances, à l’écriture ou au traitement des personnages. J’ai hâte de lire le second tome pour connaitre la suite des aventures de Diana et Matthew. 

✴✴✴✴

Le Livre perdu des sortilèges :
-   Tome 1
-   Tome 2 : L’école de la nuit
-   Tome 3 : Le nœud de la sorcière

Les Outrepasseurs, tome 3 : Le libérateur

4 décembre 2017

Auteur : Cindy Van Wilder
Genre : Jeunesse – Fantasy
Edition : Gulf Stream
Pages : 345 pages
Parution : 09 Avril 2015

Résumé :
Un terrible hiver s'abat sur la Grande-Bretagne. Peter, qui a été sauvé par Arnaut, se retrouve seul, car le Chasseur et le lion d'Arnaut sont affectés par la disparition de la magie. Arnaut tombe dans un coma profond, auquel il semble n'y avoir aucune solution. Jusqu'à ce que Peter comprenne que le sous-sol de Lion House regorge de ressources cachées...
Mon avis :
/Ceci est un avis d’un tome 3, il risque d’avoir des spoilers sur le tome précédent\

J’ai acheté ce livre au Livre Paris, où je l’ai fait dédicacer par l’auteur, en même temps que le quatrième tome Ferenusia. Ça fait à peu près 10 mois que j’ai lu le deuxième et mes souvenirs était un peu flous. Je me souvenais bien des personnages mais pas du tout de comment finissait le tome précédent.

Comme je viens de l’écrire, je ne souvenais pas vraiment de la fin du deuxième tome. Cela m’a un peu gêné au début de ce roman, car l’action reprend exactement là où le tome précédent s’arrête. Néanmoins, j’ai retrouvé les éléments importants, dans les premiers chapitres, pour la lecture de ce livre. J’adore le style de l’auteur, et ce roman ne fait pas exception. L’écriture est fluide, l’intrigue est très bien rythmée. Pour en venir à l’histoire, Peter continue sa quête, malgré le fait qu’il est devenu un indésirable chez les Outrepasseurs. Il va être aidé par différentes personnes, aux origines très différentes. Dans ce tome, la mythologie est moins développée et l’action est omniprésente, à l’inverse du premier tome.

Au niveau des personnages, je trouve que Peter a beaucoup muri entre le premier et le troisième tome. Même s’il ne change pas d’idée et d’objectif, il voit mieux les conséquences possibles de ces actes, s’il va au bout de sa quête. J’ai été un peu déçu de ne pas beaucoup voir Shirley qui est un personnage que j’apprécie. J’ai aimé que des personnages secondaires soient obligés de changer d’opinion et de s’entraider malgré leurs ressentiments. On découvre de nouveaux personnages comme Smokey, qui va découvrir ces origines et une partie de son histoire. Je suis perplexe devant l’utilité de ce personnage. Il est intéressant mais je trouve qu’il est présent juste parce que l’auteur avait besoin d’un lieu pour son histoire. Elle n’apporte pas grand-chose à l’intrigue mais j’ai beaucoup aimé son caractère. J’ai eu aussi le même sentiment à propos des Ferreux présent dans l’histoire. Ils sont là, mais je ne vois pas leur utilité dans l’intrigue.

Pour conclure, cette fin de trilogie est intéressante, mais je trouve que la fin laisse une sensation de « pas fini ». J’aurais préféré avoir une fin marquée, on ne sait pas vraiment ce qu’il va arriver à Peter et Shirley pour la suite. Ferenusia n’est pas vraiment une suite à ce tome, il reprend l’histoire des Ferreux si je me souviens bien.

✴✴✴✴

Les Outrepasseurs : (série terminée)
- Tome 1 : Les Héritiers
- Tome 3 : Le Libérateur
- Tome 4 : Ferenusia

Journal d’un marchand de rêves

24 novembre 2017

Auteur : Anthelme Hauchecorne
Genre : Science-fiction
Edition : L’Atelier Mosésu
Pages : 557 pages
Parution : 13 octobre 2016

Résumé :
J'ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m'ont expédié loin d'Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m'ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais. Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m'éliminer, mais avec élégance. M'entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m’empêchent de tourner la page... La première est une fille. La seconde, une soif de vengeance. Je m'appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament...

Mon avis :
J’ai rencontré l’auteur à Livre Paris cette année, à la base je voulais acheter et faire dédicacer Le Carnaval aux Corbeaux aux Editions du Chat Noir, malheureusement pour moi, il était en rupture de stock à ce moment-là. Finalement, je suis ravie d’avoir lu ce livre, je l’ai adoré.

Dans ce roman, on se retrouve dans le journal d’un jeune homme paumé, qui tente de trouver sa place dans le monde et plus précisément à Hollywood, où il vit. Au début du roman, j’ai eu du mal à comprendre où le narrateur voulait nous emmener. Puis, au moment où on passe dans l’Ever (le monde des rêves, en quelque sorte), je trouve que l’histoire prend tout son sens. Et à partir de ce moment-là, j’ai plongé dans ma lecture et j’ai eu du mal à en sortir. Le personnage principal va se retrouver entre deux mondes, l’Eveil qui est le monde tel qu’on le connait et l’Ever, qui est le monde dans lequel il se retrouve quand il dort. Walter est un rêveur, c’est-à-dire qu’il se retrouve dans un univers alternatif. Et cet univers est absolument génial. Je n’avais jamais lu de steampunk (pourtant c’est pas l’envie qui me manque) et j’ai adoré découvrir ce style grâce à ce livre. J’ai adoré que les noms des lieux soient les mêmes que dans le monde réel mais à l’envers (par exemple Hollywood = Doowylloh). Par moment, j’étais quand même un peu perdue dans l’Ever, notamment avec les lieux comme Myst, le repaire des Outlaws, Brumaire…
L’intrigue est intéressante, mais à certains moments, j’ai été un peu perdue. Notamment au moment où Walter est motivé par la vengeance. Je n’ai pas compris la raison de sa vengeance.
La fin… Comment dire, que t’habitude je déteste les fins ouvertes, je n’aime pas devoir choisir entre différentes possibilités. Je préfère quand l’auteur me donne une fin et qu’il n’y ait pas d’autres choix. Ici, pour le coup, la fin ne m’a pas dérangé malgré le fait que ce soit assez ouvert. Je trouve qu’elle colle bien avec l’intrigue mise en place et surtout le personnage principal.

Les personnages sont intéressants. Walter est un jeune homme, issu d’une famille de réalisateur et d’acteur connus. Malheureusement, il a du mal à trouver sa voie dans l’univers impitoyable d’Hollywood. L’Ever va être un moyen pour lui de s’évader. J’ai adoré le suivre, grâce au format du journal intime, on est plongé dans ces émotions. Il peut être nonchalant et détaché par rapport aux événements mais il va prendre à cœur d’aider ses amis.
Walter va rencontrer Banshee dans l’Ever, il va rapidement apprécier cette jeune fille. Très rapidement, j’ai compris qu’elle cachait pas mal de choses. Et j’ai adoré savoir quelques informations à la fois. Les autres personnages secondaires sont intéressants que ce soit dans l’Eveil ou dans l’Ever. Ils apportent tous quelques choses à l’intrigue et surtout pour Walter, que ce soit positif ou négatif.

Pour conclure, j’ai adoré ce livre. Mieux, j’ai adoré découvrir l’auteur et son style d’écriture grâce à ce livre. Je me suis déjà procurée Le Carnaval aux Corbeaux que je lirai dans quelque temps.

✴✴✴✴✴ 

Les Chroniques Homérides, tome 1 : Le souffle de Midas

22 novembre 2017

Auteur : Alison Germain
Genre : Fantastique
Edition : Chat Noir
Collection : Féline
Pages : 269 pages
Parution : 31 octobre 2017

Résumé :
Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

Mon avis :
Je suis Lilibouquine depuis plusieurs années sur Youtube. Je participe à son challenge « week-end à 1000 » depuis autant d’années. Quand j’ai su qu’elle publiait un roman sur Wattpad, je n’ai pas hésité et j’ai commencé à le lire. Ça a été rapidement un coup de cœur. Dès que les précommandes ont été disponible aux Editions du Chat Noir, je me le suis commandé directement. C’est passé à un cheveu du coup de cœur, mais j’ai adoré et je n’attends qu’une chose : la suite.

On suit Louise une jeune étudiante anglaise qui va assister au trépas d’une jeune fille. Après ce fameux soir, sa vie va se retrouver chamboulée. Entre course poursuite et découvertes abracadabrantes sur sa nature, Louise va vivre des aventures sans précédent. L’histoire se met rapidement en place, on est directement plongé dans la vie de Louise et surtout quand sa vie va basculer. Le rythme est haletant, les rebondissements se suivent. J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteure, surtout les références à la culture des années 1990/2000, que ce soit pour les série TV ou les films, les rapports à la culture m’ont fait sourire. Les références à la mythologie grecque est aussi bien amené, il n’y en a pas de trop mais assez pour comprendre le titre de la saga, du livre et surtout des pouvoirs des homérides. La fin donne qu’une envie, se précipiter sur la suite même si elle n’est pas encore écrite. Cependant, j’aurais aimé que le roman fasse une centaine de pages de plus, pour avoir plus de détails sur les personnages, leur ressentis par rapport à ce qu’ils vivent.

Le personnage principal, Louise, est intéressante. Je trouve qu’elle est vraiment ancrée dans la vie réelle, qu’elle est très humaine. Elle pourrait être une jeune étudiante anglaise, mise à part le fait qu’elle va posséder le souffle de Midas. Elle est têtue, bornée et fière mais tout cela rend le personnage intéressant surtout dans les dialogues où elle rajoute un peu de piquant avec Angus. Je trouve que même si par moment elle s’apitoie un peu sur elle-même, c’est justifié et cela ne dure pas longtemps.
J’ai adoré aussi Angus Fitzgerald, un enquêteur qui semble bien connaitre le don (ou la malédiction selon le point de vue). Il est quasiment parfait, mais sous ses beaux airs, on devine qu’il n’est pas aussi lisse que l’on pourrait croire. D’ailleurs, j’ai hâte de lire la suite pour connaitre plus de détails sur Angus.

Pour conclure, je n’ai pas été déçue par ce livre. Même si, par rapport à l’histoire publiée sur Wattpad, il y a beaucoup de changement, cette version vaut carrément le coup. J’ai vraiment hâte de lire la suite, pour connaitre les aventures de Louise et des autres personnages.

✴✴✴✴✴

Les Chroniques Homérides : (en cours)
-   Tome 1 : Le souffle de Midas